Philippe Martinez
 

Malgré le vote imminent de la réforme ferroviaire, le leader de la CGT a estimé que de nombreuses questions restaient en suspens. Le calendrier de grève qui s'étend jusqu'au 28 juin sera donc maintenu et les cheminots décideront de poursuivre, ou non, le mouvement cet été.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire