Giuseppe Bono, PDG de Fincantieri, à Saint-Nazaire le 19 avril dernier.
 

Alors que les deux industriels ont mis des mois à trouver un accord pour se rapprocher, le nouveau président français souhaite revenir dessus, a-t-il annoncé ce mercredi.

Votre opinion

Postez un commentaire