La Banque de France laisse ses prévisions inchangées.
 

Après une croissance nulle au deuxième trimestre, elle se reprend au troisième. L'estimation de la Banque de France reste inchangée.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire