En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

À Davos, Macron défend la mondialisation mais lance un avertissement

macron davos bfm
 

À Davos, le président français a dénoncé les inégalités nées de la mondialisation, et a plaidé pour un nouveau "contrat mondial".

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Lorent_O
    Lorent_O     

    Censure ?

  • Lorent_O
    Lorent_O     

    Il est gentil Choupinet Ier.
    Il critique la concentration des richesses sur les 1 % les plus riches et en même temps, il met en place une politique fiscale que M. Thatcher et R. Reagan ont appliqué il y a 30 ans (bonjour le nouveau monde !) et qui a conduit inexorablement au creusement des inégalités actuelles.
    On voit quand même qu’il n’est pas très à l’aise avec un discours limite gauchiste.
    Il est bien plus crédible quand il imite Sarkozy que dans sa tentative d’imiter Mélenchon…

  • spirou
    spirou     

    Notre donneur de leçons se la pète parmi les très riches . Il fait son show et distribue sans complexe la bonne parole

  • Orange amère
    Orange amère     

    Il défend en paroles le partage de la valeur mais il est en train de renouveler le dirigeant d’orange qui ne partage rien de la valeur qu’ils créent avec ses salariés, en plus de ses inculpations pour escroqueries détournement et fraude. La république exemplaire c’est pareil en fait c’était juste de la com’ pour l’opinion publique

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Notre président a oublié sa langue maternelle et le peuple,ce n’est qu’un prétentieux et ambitieux,il préfère augmenter les impôts,taxes ect….le peuple est soumis a la rigueur du macronisme.La banque Goldman-Sachs,est la banque des sub-prime,elle gouverne le monde,et a embauché Barroso l’ancien président de l’UE avec son carnet bien rempli de renseignements sur l’UE,Macron suit les traces de la gouvernance mondiale financière.

    vauban
    vauban      (réponse à mirabelle57)

    bla bla bla frontiste !!!!!!!!!!!!

  • Orange amère
    Orange amère     

    Il défend en paroles le partage de la valeur mais il est en train de renouveler le dirigeant d’orange qui ne partage rien de la valeur qu’ils créent avec ses salariés, en plus de ses inculpations pour escroqueries détournement et fraude. La république exemplaire c’est pareil en fait c’était juste de la com’ pour l’opinion publique

  • boulette34
    boulette34     

    Beaucoup de lucidité dans cet avertissement.
    Je ne suis pas un pro-macron,mais il a marqué des points là

    benpardi!
    benpardi!      (réponse à boulette34)

    Là, Macron vient de faire fort : je suis d'accord avec boulette34 !!

  • GG34
    GG34     

    La mondialisation ?
    Peut-être, mais pas "à sens unique" !
    Nous sommes noyés sous des produits d'importation chinois !!!
    Et souvent impossible de trouver ne venant pas de ce pays...

    Jvem
    Jvem      (réponse à GG34)

    Ce n'est pas tant la mondialisation le problème, on ne peut aller contre. Le problème c'est le partage des richesses et de prendre conscience que des millions de gens dans le monde n'auront plus d'emploi en raison des mutations technologiques. Par ex. FACEBOOK va former 500 000 personnes en France via une plateforme numérique. Certes ce n'est pas l'idéal, mais quelle est la solution ?

Votre réponse
Postez un commentaire