La Cour des comptes vient d’adresser un référé à Manuel Valls pour l’inciter à prendre les mesures nécessaires afin de coordonner les actions dans le transport intelligent. Le premier conseil de l’organisme est de nommer un "chef de file" chargé de coordonner les actions de l’État.
 

S'étonnant des décisions ministérielles "souvent contradictoires", la Cour des comptes a adressé un référé au Premier ministre l'invitant à nommer un chef de file afin de coordonner la stratégie nationale sur le transport intelligent. Pas de quoi ébranler Manuel Valls.

Votre opinion

Postez un commentaire