8% des personnes identifiées étaient de réels délinquants.
 

Le système déployé au Royaume-Uni a rapidement montré ses limites. Sur 2.470 personnes identifiées lors d'un événement en juin dernier, 92% étaient de "faux positifs". 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire