Facebook est désormais sommé de ne plus pister les internautes sans leur consentement.
 

La justice belge exige du réseau social qu'il cesse de suivre les internautes à la trace sans leur consentement. À défaut, il devra payer 250.000 euros par jour.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire