Boulanger Facebook
 

Victime d'une usurpation d'identité, le boulanger d'une commune du Puy-de-Dôme a obtenu la condamnation de Facebook. Le géant américain doit lui verser 2000 euros de dommages et intérêts et lui livrer les données de l'imposteur.

Votre opinion

Postez un commentaire