Des représentants de Facebook ont été rejoints par ceux d'Instagram et des responsables de la police de Grande-Bretagne, France et Belgique pour ces discussions.
 

Des représentants du réseau social ont rencontré ceux de l'agence de police européenne pour identifier et garantir le retrait rapide des contenus terroristes et extrémistes violents mis en ligne sur Facebook et Instagram.

Votre opinion

Postez un commentaire