Mark Zuckerberg a pris la parole auprès des médias américains, après plus de quatre jours de silence.
 

Après plus de quatre jours de silence, le patron de Facebook a multiplié les interviews. Il se dit "désolé" mais n’entend pas pour autant changer le modèle du réseau social.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire