Mark Zuckerberg a fait montre de plusieurs imprécisions devant le Congrès.
 

D’après le site de la revue New Scientist, des données liées à un test de personnalité sont restées accessibles en ligne pendant quatre ans.

Votre opinion

Postez un commentaire