Le groupe japonais avait, en  2011, racheté pour 200  millions d'euros la plate-forme d'e-commerce PriceMinister.com
 

À partir du 1er mars, l'une des plus anciennes marques d'e-commerce française, va peu à peu disparaître au profit de celle de sa maison-mère japonaise. Rakuten, qui avait racheté en 2010 le site d'achat et de ventes, veut imposer sa marque qu'il accole déjà aux liseuses Kobo et à la messagerie Viber.

Votre opinion

Postez un commentaire