Kaspersky
 

Le gouvernement néerlandais a décidé de bannir le logiciel antivirus de Kaspersky. L'éditeur informatique  est suspecté d'espionnage et de sabotage au profit du Kremlin. Kaspersky réfute ces accusations et annonce le transfert de datacenters de la Russie vers la Suisse.

Pascal SAMAMA

journaliste

Votre opinion

Postez un commentaire