Facebook fait face à des pressions régulières des gouvernements qui lui demandent de lutter plus efficacement contre ce genre de contenus.
 

Facebook a détaillé les moyens mis en oeuvre pour lutter contre les publications faisant l'apologie du terrorisme. Ses outils automatisés à base d'intelligence artificielle détectent les contenus répréhensibles, mais ce sont ses équipes qui décident toujours de les ôter.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire