Mis à jour le
qualcomm
 

Le président américain craignait que l'acquisition de Qualcomm compromette la sécurité nationale. Broadcom s'est dit en "profond désaccord" avec cette idée et examine le décret. 

Votre opinion

Postez un commentaire