Microsoft est à nouveau poursuivi en Europe pour abus de position dominante. Cette fois, le plaignant est l'éditeur d'antivirus Kaspersky.
 

L’éditeur russe d’antivirus Kaspersky attaque le géant américain pour abus de position dominante. Microsoft est accusé de favoriser son antivirus Windows Defender et ainsi de léser les autres solutions de protection informatique.

journaliste

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire