Les entreprises ont calculé leurs premières estimations de coûts de la cyberattaque Petya.
 

Des multinationales comme Saint-Gobain, Reckitt ou Mondelez, touchées par la cyberattaque d'il y a dix jours en subissent encore les effets, avec des milliers d'ordinateurs bloqués. Le montant des dégâts, qu'elles commencent à chiffrer, est astronomique.

Votre opinion

Postez un commentaire