Mark Zuckerberg devant le Congrès américain.
 

Lors de son audience devant la Chambre des représentants, le PDG de Facebook a admis que les données de son profil avaient été exploitées à son insu.

Votre opinion

Postez un commentaire