Le Maire
 

Le texte de la Commission prévoit dans un premier temps de taxer à hauteur de 3% les revenus générés par l'exploitation d'activités numériques des géants du net. Plusieurs pays européens européens se sont montrés circonspects, y voyant un risque d'"escalade" avec les Etats-Unis. Bruno Le Maire a exprimé "une colère froide" face aux réticences.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire