Telegram
 

L’application de messagerie chiffrée a quinze jours pour se plier à la demande de l’agence russe de régulation des télécoms, sous peine de blocage.

Votre opinion

Postez un commentaire