bfmbusiness

6 Mds de pouvoir d’achat en 2019 : une annonce « survendue »

Il y a deux raisons à cela selon elle. Dans un premier temps, la directrice de l’iFRAP explique que « Bercy arrive à 4 milliards de baisse de cotisations grâce au calcul suivant : les cotisations payées en 2018 auxquelles on soustrait les cotisations payées en 2019 ; et pas la CSG moins les cotisations payées en 2019 : cette ligne n’est donc pas calculée de la même manière entre 2018 et 2019 ». Agnès Verdier-Molinié ajoute ensuite : « Bercy n’a pas intégré la recette de l’impôt qui sera prélevé pour le mois de décembre 2019, dans le PLF 2019 » soit un montant d’environ 6 milliards d’euros, qui tomberont donc dès janvier 2020 dans les caisses de l’État. Agnès Verdier-Molinié conclut : « On nous a présenté des additions de manière trop belle, trop sympathique, et les Français vont finir par se rendre compte qu’ils auront payé autant voire plus d’impôts. On nous avait promis l’inverse, ce qui peut couper la confiance entre les citoyens et la démocratie. Ces 6 milliards n’existent pas ».

Mise en ligne le 01/10/2018

Sur le même sujet