bfmbusiness

Brexit : « Il y a non-assistance à nation en danger » affirme Filippi

« Je préfère dire : nous aimons les Anglais, nous aimerions qu’ils restent (…) Il y a quelque part dans notre passivité, vis-à-vis des Anglais ‘qui font des bêtises’, une forme de non-assistance à nation en danger » assure le banquier. « Avec la modernité, on fait de plus en plus une démonstration du génie individuel qui va de pair avec une incapacité de plus en plus grande de gérer le problème collectif. »

Mise en ligne le 28/03/2019

Sur le même sujet