bfmbusiness

Investissements étrangers : « Pour l’instant, il n’y a pas de panique »

La crise des gilets jaunes va-t-elle faire fuir les investisseurs étrangers ? « Pour l’instant, il n’y a pas de panique. Il y a beaucoup de vigilance, un peu de stupeur » note Marc Lhermitte, associé au sein des équipes Conseil d'EY. « Les chefs d’entreprise étrangers voient les images. Ils sont vigilants car ils voient aussi ce qu’il y a derrière : la trajectoire de compétitivité, de réhabilitation de l’économie française, peut être affectée par des mesures un peu plus lourdes qui toucheraient les entreprises d’abord. »

Mise en ligne le 10/12/2018

Sur le même sujet