bfmbusiness

« L’innovation a une part de destruction mais c’est le progrès » rappelle Ferry

Les Français ne sont pas vraiment des adeptes de la « destruction créatrice ». C’est en tout cas l’avis de Luc Ferry, invité sur le plateau de 12H, l’Heure H, pour parler d’innovation en compagnie de Nicolas Bouzou. « Les Français comprennent Keynes mais pas Schumpeter » explique l’ancien ministre, faisant référence à la fameuse théorie de la « destruction créatrice » de l’économiste autrichien. «L’innovation a une part de destruction mais c’est le progrès. Arrêtons de pleurnicher, personne ne se réveille en disant : ‘c’est horrible, il n’y a plus d’allumeurs de réverbères !’ »

Mise en ligne le 08/04/2019

Sur le même sujet