En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Cette vidéo n'est plus en ligne
bfmbusiness

Plus grand Plus fort: "Il ne faut pas opposer les PME et les ETI aux grands groupes", Patrick Artus - 27/11

La modernisation du capital des PME reste un problème en France. Celles-ci évoluent moins que celles dans les autres grandes métropoles mondiales. Le frein n'est pas du côté de la finance mais d'une part d'une aversion sur le risque et d'autre part, de la tension concernant la sous-traitance qui règne entre les grands groupes et les PME. Ces derniers sont incapables de s'organiser entre eux pour exporter ensemble lorsque les commandes affluent. Plusieurs autres conjonctions d'intérêts pénalisent également et fortement les PME et les ETI. Quelles sont-elles ? De quelle manière les PME et les ETI peuvent-elles se moderniser ? - Avec: Patrick Artus, chef économiste de Natixis. - Plus Grand Plus Fort, du lundi 27 novembre 2017, présenté par Stéphane Soumier, sur BFM Business.

Mise en ligne le 27/11/2017

Sur le même sujet