bfmbusiness

Pourquoi Macron et Fillon risquent de rendre l'assurance-vie moins attractive

Les deux candidats à l'Élysée proposent un prélèvement forfaitaire libératoire à 30%, soit plus que les 23% que propose le produit après huit années de détention du contrat. Assureurs et les associations d'épargnants tirent la sonnette d'alarme.

Mise en ligne le 10/03/2017