bfmbusiness

Taux de crédit : "nous veillons aux excès" dit Villeroy de Galhau

Le gouverneur de la Banque de France a estimé que les crédits aux acteurs économiques « croissent peut-être trop fortement » en France, avec une progression de l'ordre de 6% par an, soit plus rapide que celle justifiée par les fondamentaux de l'économie française. « Nous regardons sérieusement s'il ne faut pas augmenter » le coussin contracyclique, a déclaré François Villeroy de Galhau. Le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) avait déjà décidé en juin dernier d'imposer aux banques une surcharge de 0,25% en fonds propres pour leurs activités de crédit en France, afin de contenir les risques liés à la forte hausse de l'endettement du secteur privé en cas de retournement de cycle.

Mise en ligne le 08/03/2019

Sur le même sujet