En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La façade de la Banque nationale grecque le 13 février, après des manifestations anti-rigueur à Athènes.
 

Le FMI préconise que les créanciers européens du pays prennent leur part de perte. Un moyen selon l’institution de rendre celle-ci soutenable. En Europe, l'opposition est forte, mais les lignes semblent bouger à ce sujet.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • sarah040000
    sarah040000     

    et ouui et dans ce cas n'oublions pas que les Français en auraient pour 100 Milliards à payer !!!!!!!!! arrêtons de laisser entrer d'autres pays dans l'UE ....pour l'instant il serait bien d'y mettre un frein ....... et de controler les chiffres donnés par les pays !!!!!!

  • UNDERMYTHUMB
    UNDERMYTHUMB     

    Enfin, cette décision est la bonne , prendre ses pertes était et reste le seul moyen de permettre à la GRECE de rester dans la zone euro.
    L'Allemagne est quand même particulièrement difficile à bouger sur pas mal de sujets ........certains disent que c'est le prix à payer pour nos paroles non tenues,
    peut être , mais c'est aussi culturel, de plus j'ai le sentiment que l'Allemagne doute d'elle même , de son avenir .............

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Si la croissance est pénalisée en cas d'économie budgétaire, c'est qu'en réalité elle est financée par l'emprunt et que l'économie n'est pas viable. Si à la fin du mois vous gagnez 1000€ parce que vous avez emprunté 1000€, ça n'est pas de la vraie croissance, c'est de la poudre aux yeux.

Votre réponse
Postez un commentaire