Mis à jour le
L'Allemagne est la première contributrice au FESF.
 

La BCE et la zone euro mettraient en place un plan pour faire baisser les taux d’emprunt espagnol et italien, plan dans lequel le FESF aurait un rôle primordial. Berlin y est réticente, voilà pourquoi.

Votre opinion

Postez un commentaire