Affaire Nissan : Greg Kelly libéré sous caution

Kelly
 

La justice japonaise a libéré le bras droit de Carlos Ghosn en échange d'une caution de plus de 550.000 euros. Nissan l'accuse toujours d'avoir mis en oeuvre les dissimulations de salaire du président du directoire.

Votre opinion

Postez un commentaire