Mis à jour le
Angela Merkel ne veut pas d'un salaire minimum imposé par les politiques.
 

La chancelière renouvelle son opposition farouche à l'instauration d'un salaire minimum généralisé en Allemagne, ce jeudi 18 avril. Elle le voit comme une cause du chômage élevé en Europe.

Votre opinion

Postez un commentaire