Plusieurs sociétés high-tech avaient déjà critiqué le "muslim ban" de Donald Trump.
 

Une dizaine d'entreprises de la high tech ont déposé un recours en justice contre le décret signé par le président des États-Unis pour bloquer l'entrée sur le territoire des ressortissants de sept pays majoritairement musulmans.

Votre opinion

Postez un commentaire