En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les 153 députés de la majorité gouvernementale, composée de la gauche Syriza et du parti souverainiste Anel, ont voté pour ce texte.
 

Le Parlement grec a répondu aux exigences des créanciers du pays en votant, à seulement dix voix près, ce texte largement controversé.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • nation française
    nation française     

    Pas de chance les Grecs. Ils ont beaucoup de soucis à se faire. Ils ont une dette colossale, un taux de chômage effarant et, en plus ils ont les migrants à gérer. Bien du plaisir.

Votre réponse
Postez un commentaire