× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
La ville de Detroit s'est déclarée en faillite, jeudi 18 juillet.
 

La ville américaine, qui s'est déclarée en faillite jeudi 18 juillet, réfléchit aux solutions pour sortir de cette crise. Et les conséquences pourraient s'avérer douloureuses.

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Que dire de toutes ses villes et ces états aux USA où les impôts sont extraordinairement bas et où les services sont pourtant assurés. Comment font ils ? Pourquoi et comment est-ce que des états républicains sont sortis de l'endettement massif dans lesquels ils se trouvaient, pour dégager des bénéfices immédiatement redistribués sous forme de solidarité ? Chicago, la ville de Barack Obama, où tant d'argent du contribuable a été distribué, fait faillite. Quel conclusion doit on en tirer sur l'avenir des USA avec Monsieur Chicago aux manettes ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Obama a distribué des milliards à l'industrie automobile, manne qui est nécessairement retombée dans les poches de la ville. Ils encaissent et déclarent ne plus être capables de rembourser. C'est très pratique. Qu'on arrête de nous faire croire qu'une faillite est grave. Une faillite c'est quand on a fait n'importe quoi et qu'on efface nos dettes. C'est une solution de facilité après avoir été incompétent.

  • benj90
    benj90     

    Augmenter les impôts pour la ville classée 5ème dans le palmarès des villes les plus taxées aux usa, vendre ses actifs: richesses, patrimoine (tableaux, animaux du zoo) à prix discount et billets de monopoly. Cette ville ne se relèvera pas dans ces conditions (rembourser cette dette en l'échelonnant est totalement ridicule encore une fois), faire défaut et recommencer est la seule solution. Les retraites et salaires des fonctionnaires étant payé avec un éternel endettement, c'est intenable. L’État américain abandonne Détroit, pourquoi ses habitants continuent-ils à lui obéir? Ils se relèveraient plus rapidement s'ils bossaient dans leur coin.

  • infox
    infox     

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1536/Economie/article/detail/1672194/2013/07/20/La-faillite-de-Detroit-menace-le-groupe-Dexia.dhtml " La faillite de la ville américaine de Detroit pourrait avoir un gros coût pour le groupe Dexia, rapportent plusieurs quotidiens samedi. Le groupe belgo-français possède dans son portefeuille certaines créances détenues par Detroit, pour un montant qui pourrait atteindre 100 millions d'euros.

    Dexia avait investi en 2006, peu avant la crise financière mondiale, dans un paquet de produits financiers complexes émis par la ville de Detroit afin de financer son fonds de pension. Dexia n'est pas le seul bancassureur concerné par ces produits. D'autres institutions financières européennes, telles la Société Générale ou Commerzbank, sont également touchées.

    Dexia avait constitué à l'époque une provision en vue d'une éventuelle faillite de la ville, dont les problèmes financiers ne datent pas d'hier. Ces provisions ont été calculées en tenant compte d'une intervention de l'Etat du Michigan. Or, celui-ci pourrait ne pas agir. Les provisions s'avéreraient alors insuffisantes et la facture pourrait s'élever à 100 millions d'euros pour Dexia. Le capital du groupe serait dès lors encore plus écorné. "

  • infox
    infox     

    DEXIA : Dexia a coûté 6,6 milliards d'euros à la France, risques pour l'avenir
    http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/infos-conseils-valeurs/infos/dexia-a-coute-e6-6-mds-a-la-france-risques-pour-l-avenir-898203.php

  • jpdu38300
    jpdu38300     

    de beaux lofts

  • Bounty Locky
    Bounty Locky     

    Il faut faire comme pour le Portugal, vendre des biens aux chinois...
    Ainsi, la suprématie chinoise grandira encore.
    Et pour ceux qui croient que même s'ils font ça, il n'y aurait aucun redressement, ce serait mal connaître la Chine :)

Votre réponse
Postez un commentaire