× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Les marchés ont réagit négativement aux chiffres de l'emploi américain.
 

Le taux de chômage aux Etats-Unis a une nouvelle baissé, au mois de juillet, selon les chiffres publiés ce vendredi 2 août, par le département américain du Travail. Mais les créations d'emplois ont déçu.

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Walter Benjamin
    Walter Benjamin     

    50 millions d'Américains vivent avec des bons de nourriture, les" food stamps" soit un sur 5 ,du jamais vu depuis 1929...... Croyez-vous vraiment que la Fed et la BCE vont imprimer des billets jusqu'au ciel et que cela n'aura pas de conséquences ?(Qe et quantitative easing= planche à billets) déjà 5000 milliards de papier depuis 2008 et pareil en UE et ....no limit au Japon ...... non, l'utilisation de la planche à billets finit toujours par des catastrophes. La question est : quand aura lieu le bank run ,le credit crunch et le Big krach ,quel sera le facteur déclenchant de l'hyper inflation ? L'UE a déjà réagi en autorisant les banques à ...... ponctionner les comptes des .... particuliers au cas où ce serait nécessaire, comme cela s'est passé à Chypre... Oui cela s'est passé à Chypre et cela se passera bientôt chez nous. Les assurances vies sont adossées ... aux dettes souveraines qui ne seront bientôt que du papier ....bonjour chez vous , écoutez Delamarche sur BFM ou sur youtube pour plus de détails

  • Dgear
    Dgear     

    Les USA, un taux de chômage en baisse, mais...

    ...des inscrits aux food stamps au plus haut depuis l'existance du programme.

    ...Et les encours de dette des jeunes diplômés au plus haut...

    ...Des grandes villes qui font faillite... et d'autres qui le feront bientôt

    ...Une économie sous perfusion via la politique monétaire de la FED

    ...Une dette de l'état en constante augmentation et qui participe fortement à la hausse du PIB (Le T4 2012 le montrait bien...)

    Tout va bien ;)

  • benj90
    benj90     

    On supprime une partie de la population active des stats, moins d'heures travaillées (faut faire travailler moins de 30 heures ses employés pour esquiver Obama Care dans le cas d'entreprises de plus de 50 salariés), ceux qui refusent de bosser moins: chômage. Chiffres du chômage rigolos et nouvelles méthodes de calcul du pib (les dépenses en recherche et développement ainsi que la création artistique seront donc désormais considérées comme des investissements) pour justifier une pseudo reprise qui n'est pas prête de revenir. Les quantitative easing leur coûte un bras: je dépense 8 pour gagner 1 et gonflent une bulle prête à exploser.

  • marshaka
    marshaka     

    Comment osez vous titrer sur cet élément surréaliste qui est positif :
    Les créations de postes sont en forte baisse et en dessous des attentes et les mois précédent sont révisés en baisse, le taux de participation de la population active est sur des plus bas historique, les revenus des ménages progressent moins vite que prévu.
    Tout est mauvais dans ces stats !

Votre réponse
Postez un commentaire