× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Les négociations commerciales de libre-échange s'annoncent houleuses depuis les révélations des écoutes américaines
 

François Hollande avait menacé les Etats-Unis d’un report des négociations, il n’en sera rien. La Commission européenne a déclaré le mardi 2 juillet que les discussions commerciales auraient bien lieu malgré l’affaire NSA.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • infox
    infox     

    Je vous laisse méditer sur cette phrase de François Mitterrand qui m’avait beaucoup marqué, et j’ai un grand défaut, j’ai une excellente mémoire… Il faut dire que cet homme était un horrible américanophobe vu les propos qu’il n’hésitait pas à tenir. Une mise en garde en forme de testament que nous avons tous bien vite oubliée.

    « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. »

    Nous n’avons pas d’amis aux États-Unis. Pas plus qu’en Allemagne. Nous avons simplement des convergences d’intérêts plus ou moins durables. Pour le reste, c’est de l’angélisme, de la bêtise… Ou de la haute trahison.

    Vive la République et surtout, vive la France.

  • tmjrc2011
    tmjrc2011     

    a quoi bon negocier si les USA connaissent deja la tactiquede la Commission. pour une fois la France a l'occasion de faire du bruit, c'est bien le moment. Un ami qui vous espionne, ce n'est pas un ami!. La Commission n'a pas de mandat a negocier si un pays se dèclare avoir ete vicrime d'une agression. C'est dans le Traité ne soutenir inconditionnellement un membre de l'Union dans ces conditions.

Votre réponse
Postez un commentaire