× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Crise : l'Espagne sort de la récession
 

Symbole d'une amélioration de la situation économique au sein de l'Union européenne, l'Espagne, quatrième économie de la zone euro, est sortie de la récession au troisième trimestre avec une croissance de 0,1%.

Votre opinion

Postez un commentaire

25 opinions
  • limac
    limac     

    on sort de la récession?pourquoi,parce que on vend plus de 0,1% que le mois dernier,mais combien ça fait au final par rapport au chiffre d'avant la crise?on se fout de nous.

  • VIA IZQUIERDA A LILLE
    VIA IZQUIERDA A LILLE     

    http://www.youtube.com/watch?v=pbhGirRkRJs&feature=youtube_gdata_player

  • VIA IZQUIERDA A LILLE
    VIA IZQUIERDA A LILLE     

    Non à la répression syndicale en Espagne ! espagne françois hollande gouvernement grève grève de la faim militants parti de gauche police travailleurs

    Vendredi 25 Octobre 2013 Le Parti de Gauche - François Ralle Andréoli

    Pour la troisième fois depuis 18 mois, le porte-parole du Syndicat Andalou des Travailleurs, Diego Cañamero, vient d’être arrêté par la police dans le cadre d’accusations portant sur son activité syndicale, telle l’occupation symbolique de terres militaires non exploitées à las Turquillas. Comme en juillet dernier, grâce à la pression populaire, il a été finalement relâché.

    Une campagne systématique de criminalisation de l’action syndicale est mise en place par le gouvernement conservateur du Parti Populaire, au moment même où plusieurs ministres et dirigeants sont accusés d’avoir participé à un vaste réseau de corruption révélé par l’ancien trésorier du PP, Luis Barcenas.

    Au total, plus de 400 militants syndicalistes du SAT encourent des peines de prison et des amendes extrêmement lourdes pour des actions mineures. Dans l’Europe des régressions sociales, cette politique reprend les méthodes du gouvernement Sarkozy dont François Hollande a honteusement refusé d’effacer les conséquences judiciaires pour nombre de syndicalistes. Le gouvernement français reste d’ailleurs indifférent aux revendications de 7 ouvriers de PSA, en grève de la faim depuis plus d’un mois.

    Le Parti de Gauche dénonce cette vague d’attaques contre l’activisme syndical du SAT en Espagne. Il soutient les actions que conduisent les travailleurs andalous dont l’objectif est d’obtenir des réponses concrètes à la misère dans laquelle est plongée la population espagnole, soumise aux mesures d’austérité dictées par Bruxelles. Pour le SAT, comme pour Izquierda Unida, il est urgent d’agir dans un pays qui compte 26% de chômeurs (36% en Andalousie). « Les gens qui mangent dans les poubelles, ceux qui tentent de se suicider, les chômeurs… ne peuvent plus attendre » a rappelé le coordinateur d’IU, Cayo Lara, lors de sa dernière intervention parlementaire aux Cortes.

  • QUINCAP
    QUINCAP     

    vous vous trompez...je suis dans une région viticole...et merçi...avec les allocations de toutes sortes qui sont distribuées à volonté...on ne trouve pas de VENDANGEURS FRANCAIS .... il y a 5 ans 10 /100 de la population ne travaillait pas ...aujourd'hui je ne désire pas savoir...trop fatiguée...pourquoi voulez que les émigrés travaillent...nous ne sommes pas capables de leur donner l'exemple

  • lilypop
    lilypop     

    c'est ce qui pourrait nous arriver de mieux puisqu'il n'y a que des incapables et des ronds-de-cuir dans ce gouvernement de lopettes.

  • karnac
    karnac     

    Ouf ! ils vont pouvoir retravailler chez eux , et laisser à nos chômeurs les jobs qu'ils leur prenaient , dans les boulots saisonniers comme les vendanges , par exemple !

  • VIA IZQUIERDA A LILLE
    VIA IZQUIERDA A LILLE     

    Mariano Rajoy Membre de l'Alliance populaire (AP), il est élu député de la province de Pontevedra en 1986, puis devient vice-président du gouvernement régional de Galice en 1987. En 1989.AP est fondée le 9 octobre 1976 comme une fédération de petits partis conservateurs. De ses sept membres fondateurs, Manuel Fraga (son leader), Federico Silva Muñoz, Cruz Martínez Esteruelas, Gonzalo Fernández de la Mora, Laureano López Rodó, Licinio de la Fuente et Enrique Thomas de Carranza, tous sauf le dernier sont d'anciens ministres du franquisme.
    Manuel Fraga,Ministre du Tourisme et de l'Information du général Franco entre 1962 et 1969, il est brièvement ministre de l'Intérieur de 1975 à 1976
    r.wikipedia.org/wiki/Alliance_populaire_(Espagne)

  • Demoulinsart
    Demoulinsart     

    Ce grand peuple, fier de son identité, ne subit pas le parasitage de son économie comme le subissent les français---------------------------
    Ils ont doublé le nombre des panneaux indicateurs "Francia" de Gibraltar à la frontière....
    Il s'en sortira !

  • mia mama
    mia mama     

    l'Espagne n'est sortie de rien du tout, cette manipulation des chiffres est insupportable ,ils continuent à nous mentir ,l'Europe et l'Euro devaient nous apporter la prospérité (pour eux mais sûrement pas pour nous) !

  • ldvinc
    ldvinc     

    On en reparlera.......

Lire la suite des opinions (25)

Votre réponse
Postez un commentaire