Mis à jour le
Angela Merkel a recadré les pays désireux d'assouplir les règles budgétaires.
 

La chancelière allemande a réaffirmé sa position concernant le plafonnement des déficits et des dettes publiques des pays européens, ce mercredi 25 juin. Mais, selon elle, le pacte de stabilité doit être utilisé avec souplesse.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Vous voyez des choses là où vous voulez les voir. Hollande veut plus de souplesse car il veut continuer à dépenser. Qu'il croit sincèrement que ça fonctionne (alors que depuis le temps on sait que non), qu'il soit empétré dans sa propre doctrine ou qu'il n'en ait rien à cirer. Et pour ça il veut CHANGER des règles. Merkel dit que les textes ACTUELS offre DEJA des possibilités de flexibilités.

Votre réponse
Postez un commentaire