Wall street
 

Des traders basés aux Etats-Unis, en Ukraine et en Russie ont pu consulter des informations confidentielles sur des sociétés en piratant le site de la SEC, le gendarme boursier américain.

Votre opinion

Postez un commentaire