× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
François Hollande était présent au congrès célébrant les 150 ans du parti social-démocrate allemand.
 

Le président a fait l’éloge des réformes menées par l’ancien chancelier Gerhard Schröder, lors des célébrations des 150 ans du parti social-démocrate allemand. L’occasion aussi pour François Hollande de redorer l’image de son quinquennat, plutôt écornée outre-Rhin.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • pseudoma
    pseudoma     

    les chômeurs allemands doivent prendre tout travail proposé, même payé 1 euro de l'heure, mais c'est n'importe quoi, il vaut mieux chanter dans ces cas-là !

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    c'est ça la mondialisation.. les cours de fac en anglais, les réformes sociales en allemand, les formulaires d'allocs en arabe .. MAIS .. et les feuilles d'impôts restent en français... étonnant, non ?? :)) _________________________________________________________________________ Droite et gauche, verts et autres, ils nous prennent vraiment pour des demeurés. Mais on le leur rend bien...

  • Justesse
    Justesse     

    Le dogme allemand du travailleur « low cost » est donc né !!!
    La crise, ce prétexte pour baisser le coût du travail, mais pas celui du capital

    Comment augmenter la productivité, la compétitivité de la France? D’aucun répondront qu’il faut « baisser les coûts du travail ». Pourtant, l’économiste Michel Santi note que si la réduction du coût du travail a permis à l’Allemagne de baisser ses prix à l’exportation, elle a créé une société de travailleurs précaires. Et observe qu’étonnamment, les revenus nets distribués aux propriétaires de capital, eux, continuent de grimper…

    Les réformes Hartz ont fabriqué des mendiants sociaux

    Source: latribune.fr <http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20130513trib000764283/la-crise-ce-pretexte-pour-baisser-le-cout-du-travail-mais-pas-celui-du-capital.html>

Votre réponse
Postez un commentaire