Mis à jour le
La Grèce se soumet à la cure d'austérité imposée par la Troika, mais doit faire face au mécontentement de ses citoyens.
 

Les syndicats ont appelé à la grève mardi 16 juillet, pour protester contre une nouvelle mesure d'austérité. Pourtant, la cure de rigueur commence à avoir un impact positif sur les finances grecques.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Carambar
    Carambar     

    les retraités français " ceux de la génération 60 ans " se payent les maisons grecques bradées à 50 % : les propriétaires ne peuvent payent leurs " impôts " ! ____ comme en Espagne le malheur des uns fait le bonheur des autres !!!

  • Carambar
    Carambar     

    250 milliards à filer à un pays fraudeur...pas d'impôts foncier...pas de TVA ( les magasins "obligés" par l'Europe à "payer une TVA").... 1 million de fonctionnaires qui collectent aucun impôt " "payés à rien faire" ____ ah la Grèce on l'a dans le c....pour la vie

  • benj90
    benj90     

    La dette est-elle tenable ou remboursable? Souhaiter un excédent primaire pour un pays toujours sous perf et qui le restera encore longtemps (ce qui endette les pays qui l'aident, une belle Chaîne de Ponzi)? 30% de chômeurs, Aube dorée qui gagne des points tous les jours, un pays qui aurait dû faire défaut depuis belle lurette mais tout va bien, le malade est mort guéri.

Votre réponse
Postez un commentaire