Mis à jour le
La majeur partie des engagements de la France, se font via le FESF
 

Comme pour les autres pays de la zone euro, la Grèce représente un coût indirect pour la France, au travers son engagement dans le Fonds de secours européen. Le montant en jeu pour l’Hexagone pourrait s’élever à plus de 40 milliards d’euros.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
Votre réponse
Postez un commentaire