× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER

José-Manuel Barroso: "travailler 40 heures par semaine paraît parfaitement légitime"

Mis à jour le
José-Manuel Barroso plaide toujours pour davantage de réformes structuelles.
 

Pour le président de la Commission européenne, les réformes engagées par La France vont dans le bon sens même s'il a critiqué celle sur les retraites et a réclamé davantage en matière de baisse du coût du travail.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

48 opinions
  • bijouxbandit
    bijouxbandit     

    "Travailler davantage" l’entreprise n’est plus un lieu de travail, mais de compétition, de pression, et malheur à celui qui craque ! Pour consommer, il faut de l’argent, pour avoir de l’argent, il faut un boulot, pour avoir un boulot il faut avaler des couleuvres !!!! La moitié de la France pense à se suicider vous ne lisez pas les journaux à 55 ans on ai déjà usé quand on travaille dans une usine en horaires décalées c'est bon pour les politiciens ça quand on travaille de la plume pas quand on sue comme un malade !

  • bijouxbandit
    bijouxbandit     

    D'accord pour les retraites des régimes spéciaux nous on à déjà donné allez voir ailleurs tiens pourquoi pas chez les député, ils bénéficient d'un régime de retraite très avantageux : chaque année de cotisation compte double pendant trois mandats. Ils peuvent toucher environ 6 000 euros par mois après vingt-deux ans passés sur les bancs de l'Assemblée. Sans compter la pension due au titre de leur carrière professionnelle. Au moment de voter la loi sur les retraites des Français lambda, à l'automne dernier, les députés - un peu gênés aux entournures - ont amendé leur généreux régime : une année dans l'hémicycle comptera pour une année et demie de cotisation. "Attention, ce système vaudra uniquement pour les nouveaux députés issus du scrutin de 2012", précise un élu, presque déçu de passer au travers des mailles de la réforme. Deux mandats effectués en une décennie garantiront aux petits nouveaux une rente mensuelle de 2 400 euros, soit 80 % de plus que la pension moyenne perçue par un retraité français après une carrière complète. Pas si mal MR Barroso cette idée pour continuer à réformer les retraites !

  • benj90
    benj90     

    Les émergeants coulent, les chiffres américains ne sont pas top (retirer de la population active et la création d'emplois de moins bonne qualité (moins d'heures, moins bien payé) que précédemment ne redressent pas une économie (si on rajoute en plus une baisse des emplois manufacturiers et les 85 milliards de fausse monnaie de la FED, ...), l'Allemagne commence à souffrir de la crise(de plus, elle a une dette abyssale pas remboursée depuis matusalem, ...), l'Europe du sud (dont la France, un désastre), le Japon, une cata. Certains pays vont bien mais lesquels? Si vous pensiez à la Suisse, le système peut-il être adapté en France? Surtout avec ce boulet qu'est l'UE.
    Trop d'Etat tue l'Etat mais l'excès inverse (que l'on pourrait également appeler the way of life of Milton Friedman), c'est également une catastrophe.

  • anga
    anga     

    tous ces députés et responsables européens sont bien trop payés. Il faut diminuer toutes ces indemnités !

  • concombre masque
    concombre masque     

    cette grosse tanche de Barroso encore en train de défendre les actionnaires qui sont les seuls responsables de la récession .

  • gbbb
    gbbb     

    Si la crise était financière, tous les pays souffriraient. Or, nombre de pays se portent très bien, merci pour eux. Leur point commun ? Ils sont bien gérés, ont un Etat moins omniprésent que le notre, ne cherchent pas à s'enfoncer dans le collectivisme à tout va. Le coût du travail y est moins élevé et les salaires plus hauts, il y a moins de pauvres, moins de tensions sociales. Tout ça parce qu'ils ont des impôts moins élevés, moins de régulations, moins de pseudo-services publics oligarchiques. Magique, non ? :)

  • Walter Benjamin
    Walter Benjamin     

    Quand va-t-on virer cet idéologue de Barroso : la crise est une crise financière, et n'a rien à voir avec le droit du travail . Plus de 10% de la richesse produite est passée du travail vers la rente depuis 30 ans et la révolution néolibérale, la vérité est là . 1000 milliards par an de fraude fiscale en UE (chiffres UE) c'est une tricherie gigantesque qui doit cesser.
    Le néolibéralisme n'a rien à voir avec le libéralisme, lisez Catherine Audard! le néolibéralisme est une idéologie qui sert à justifier des combines qui n'ont rien à voir avec l'économie "réelle" comme ils disent: high frequency trading, PPP, CDS, VAD, "paradis fiscaux" tout ceci n'est pas de l'économie mais plus proche de combine quasi criminelle. Un décret d'une ligne en finira : interdiction de tout trafic avec les "paradis fiscaux" sous peine de retrait des licences des banques ou saisie des biens des fraudeurs ,un vendredi soir, les états aux abois feront ce décret ,et en 24 heures l'idéologie néolibérale apparaitre comme la plus grande tricherie de l'histoire.

  • djodj
    djodj     

    Alors là,j'aimerais bien voir la tronche a mon boss si on passait a 40 heures,vu qu'on les fait déjà,mais déclarées et payées 35 comme dans la majorité des pme/pmi française!

  • clovis4290
    clovis4290     

    Travailler ou faire acte de présence comme Barroso dans son bureau???...

  • daniloup3
    daniloup3     

    Dans la rue, citoyens ..... les plus belles révolutions viennent de la rue !! Qu'est ce qu'on attend !!!!!!

Lire la suite des opinions (48)

Votre réponse
Postez un commentaire