La zone euro n'exclut plus un défaut grec, les marchés dévissent

Votre opinion

Postez un commentaire