× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Angela Merkel fait des concessions vis-à-vis de ses partenaires de coalition.
 

Le parti d'Angela Merkel et les socialistes du SPD ont conclu se mercredi 27 septembre un accord de gouvernement. Il prévoit entre autres que la responsabilité du sauvetage des banques européennes doit reposer sur les Etats membres.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • informationpratique
    informationpratique     

    Il n'y a jamais eu autant d'argent en circulation ni de richesses produites (trois fois plus qu'en 1980 et 100 fois plus que dans les années 30! Seulement l'argent ne va plus à l'économie réelle ,la finance a inventé des circuits purement spéculatifs ( encours des CDS = 32 000 milliards!, et le high frequency trading représente 80% des échanges... et 60 000 milliards dans les "paradis" ,une folie pure) Fermons les "bordels de la finance" que sont les "paradis fiscaux" par une loi d'une ligne : interdiction de toute transaction avec ces paradis sous peine de retrait des licences des banques ou saisit des biens des fraudeurs.(proposition de ..Merkel pas de gauchistes ..) Au très prochain Krach les états aux abois n'auront pas d'autre choix que de fermer tout accès aux "paradis" cela aura lieu un vendredi soir comme à Chypre... rappelez vous ,saisie pure des comptes bancaires .....)


    En 1929, la France a mené une politique d'accumulation de réserves d'or qui a mené l'Europe à la déflation. L'Allemagne conduit aujourd'hui une politique tout aussi inadmissible. Par Michel Santi*

    C'est en décembre 1926 que les manipulations du franc français ont démarré, dès la fixation par Raymond Poincaré de son cours à 25 francs vis-à-vis du dollar. Poincaré fut effectivement appelé à la rescousse pour sauver un franc qui devait chuter au plus bas jusqu'à 50 contre le dollar en juillet de la même année.

    Cette crise du franc aurait pu rester sans effet sur l'économie mondiale, mais les autorités françaises en décidèrent autrement puisqu'elles optèrent pour convertir en or la totalité de leurs excédents libellés en dollars et en livres sterling.

    http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20131114trib000795737/l-allemagne-d-aujourd-hui-c-est-la-france-de-1929.html

  • informationpratique
    informationpratique     

    La Commission européenne met l’Allemagne sur le banc des accusés… parce qu’elle a un fort excédent commercial
    La « fête du slip » continue dans cette Europe ubuesque, quand aux économistes, ils ne font pas mieux, et je fais référence ici à Marc Fiorentino cité en fin d’article qui explique ceci: « On devrait se réjouir que l’Allemagne soit en bonne santé. C’est grâce à cela que la zone euro et l’euro tiennent encore ». Mais l’Allemagne n’est pas dans un bon état financier, l’Allemagne est dans une mouise phénoménale et il faudrait peut-être arrêter le mensonge!!! Ha il est beau l’exemple qui sert de pilier à l’Europe! Pour le petit rappel: leur taux d’endettement réel s’élevait à 185% en novembre 2011 (Source: Atlantico.fr <http://www.atlantico.fr/decryptage/hors-artifices-comptables-dette-allemande-serait-equivalente-celle-grece-228867.html> ) et aurait même atteint les 200% en avril 2013 suivant un article de Newsring <http://www.newsring.fr/politique/980-ue-le-couple-franco-allemand-doit-il-divorcer/49873-lallemagne-dissimule-une-dette-colossale> , soit 7 100 milliards d’euros.

    http://www.express.be/business/fr/economy/la-commission-europeenne-met-lallemagne-sur-le-banc-des-accuses-parce-quelle-a-un-fort-excdent-commercial/198490.htm

  • benj90
    benj90     

    Ok, et leurs "partenaires européen" aux allemands. On s'en fout de ce qu'ils pensent? Bon de toute façon, les états ne sont plus en mesure de sauver les baques donc...

Votre réponse
Postez un commentaire