En 2012, des enchères ont été organisées en Tunisie, mais les voitures de luxe n'ont pas trouvé preneur. Le gouvernement tunisien est d'accord pour confier la vente à Artcurial, mais il doit encore avoir l'aval du conseil d’État.
 

Sur les dizaines de voitures saisies par l’État tunisien au clan de l'ancien président Ben Ali, dix-sept modèles d'exception pourraient être mises aux enchères d’ici avril à Paris chez Artcurial, qui ne confirme ni ne dément.

Pascal SAMAMA

journaliste

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire