En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Contrairement à ce que promettaient les défenseurs du Brexit, la sortie de l'UE va coûter cher au Royaume-Uni.
 

Pour solder leur présence dans l'Union européenne, et se dédouaner de leurs engagements envers celle-ci, les Britanniques devront verser entre 25 et 73 milliards d'euros à l'Europe.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • screwunscrew
    screwunscrew     

    Puis-je savoir pourquoi mon commentaire apparaît 5 fois ??!!!
    Merci de faire le nécessaire pour en supprimer 4 !

  • screwunscrew
    screwunscrew     

    Espérons qu'avec Michel Barnier Bruxelles saura se montrer ferme sur ses positions et ne se laissera pas embobiner par la perfide Albion qui a toujours su faire preuve d'ingéniosité pour semer la discorde.
    Si elle est bien négociée, la sortie de l'Angleterre peut être une nouvelle chance pour l'Europe, peut-être même la dernière.

  • Facebook-1681150068764291
    Facebook-1681150068764291     

    @Philippe Mudry. Votre article n'est pas tres clair. Le montant evoque correspond-il a des cotisations a l'UE en retard non encore payees par la Grande-Bretagne, ou les couts de negociation des futurs accords commerciaux?. Si vous parlez "d'ardoise", il ne peut s'agir que de la premiere hypothese. Dans ce cas, le montant est cense etre connu.

  • Ruoma
    Ruoma     

    Je ne crois pas que les partisans du Brexit aient caché cette information, tout simplement parce que je pense qu'il s'agit d'une errreur.
    En effet, dans une déclaration récente, Mario Draghi a expliqué que les pays membres qui seraient amenés à sortir de la zone euro auraient une "prime de sortie" à payer.
    Cette prime de sortie correspond au bilan des créances et des dettes de la banque centrale avec la BCE.
    Dans le cas de l'Italie, cette prime de sortie serait une véritable catastrophe, car elle avoisine les 500 milliards d'euros.
    Au passage, notons bien que, si la banque centrale de l'Italie fait défaut, la France sera mise à contribution pour la payer à hauteur de près de 100 milliards... Une bagatelle !
    Les Britanniques n'ayant pas souscrit à l'euro, ils ne sont pas assujettis à cette prime.
    Il serait donc judicieux de préciser de quoi serait constituée ces sommes que le Royaume-Uni devrait acquitter auprès de "l'union" €uropéenne...
    PS : Par pitié, messieurs les développeurs, supprimez ce rafraichissement de page intempestif qui provoque l'effacement du commentaire en cours de rédaction !!

Votre réponse
Postez un commentaire