Les tribunaux d'arbitrage privés sont dans le collimateur des opposants au Ceta.
 

Une décision de la Cour de justice de l’Union européenne, si elle faisait jurisprudence, pourrait remettre en question une grande partie du traité de libre-échange entre l’UE et le Canada.

Votre opinion

Postez un commentaire