Toshimitsu Motegi, le ministre de l'Économie japonais.
 

Alors que Donald Trump a menacé de se retirer de l'accord commercial Asie-Pacifique, les 11 autres pays membres ont choisi de se passer des États-Unis.

Votre opinion

Postez un commentaire