Emmanuel Macron tenait une conférence de presse en compagnie du Premier ministre espagnol.
 

Les sanctions viseraient les États membres qui ne seraient pas solidaires en matière de prise en charge des migrants ayant obtenu le statut de demandeurs d'asile

Votre opinion

Postez un commentaire